fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

SwimRun : le nouveau sport outdoor à tester

Femme sous l'eau
12 . 06 . 20

Nager et courir en pleine nature dans le cadre d’une épreuve unique vous fait envie ? Vous êtes au bon endroit puisque la discipline suédoise nommée SwimRun (nager-courir) mixe tout à la fois le running de type trail et la natation. Portrait d’une activité sportive forte en sensations !

Les origines du SwimRun
C’est en 2002 en Suède que la discipline puise son inspiration tandis que quatre amis se lancent le défi de relier à pied le plus rapidement possible deux hôtels situées sur des îles au large de Stockholm. Quatre ans plus tard, en 2006, la première course de SwimRun est lancée en Suède sous la forme d’une épreuve multisport. Ce raid nature mené par des équipes de deux personnes vise à relier deux points sur un parcours alternant nage et trail.

Une discipline aux conditions atypiques
Contrairement au triathlon qui prévoit des aires de changement de tenue et de matériel, en SwimRun, on nage et on court dans la même tenue ! Et si la combinaison spécifique est choisie pour sa légèreté et sa respirabilité autant que pour sa capacité à préserver la chaleur du corps, les baskets quant à elles doivent supporter l’immersion gaiement… Attention à la rapidité de séchage et au poids des chaussures dans l’eau !

Comment débuter le SwimRun ?
Bien affûté, vous avez enfin trouvé le binôme qui vous convient et vous vous sentez prêt à tenter l’aventure ? Foncez mais pas n’importe comment ! Pensez bien à :

– choisir une course adaptée à votre niveau : on conseille généralement de partir sur une distance plus courte que celle pratiquée en entraînement afin de valider la capacité à courir et à nager à deux dans des conditions imposées,

– tester le matériel avant le jour J : pas question d’acheter une nouvelle paire de baskets ou d’étrenner sa combinaison au moment de la course ! Le bon réflexe : tester l’efficacité de l’équipement en entraînement pour éviter les mauvaises surprises sur le terrain,

– penser à communiquer avec son binôme : une course de SwimRun se base sur le duo. On évite donc de la jouer solo et on demande régulièrement à son copilote si tout va bien afin d’être certain de parvenir à deux sur la ligne d’arrivée,

– s’hydrater : dans l’eau, la sensation de soif s’amenuise. On pense donc à boire régulièrement pour éviter la baisse des performances liées à la déshydratation.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?