fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

Déconfinement et vélo : le mix gagnant

Homme à vélo
20 . 05 . 20

Healthy, déstressant, aussi rapide qu’une voiture en ville et en phase avec les mesures de distanciation sociale anti-Covid-19, le vélo, qu’il soit pliant, électrique ou cargo a tout bon ! Le point sur un mode de transport doux à adopter de ce pas.

Atout vélo n° 1 : le plus rapide en ville !
C’est prouvé, la bicyclette incarne le mode de transport le plus rapide en ville sur des trajets de proximité. Passe-partout, la petite reine se faufile avec souplesse entre les flux et joue la carte du double sens sur les pistes cyclables développées un peu partout en Europe. Pour les plus impatients, le vélo dans sa version électrique s’impose afin de booster encore sa vitesse de croisière et surtout, d’aller encore plus loin.

Atout vélo n° 2 : le sentiment de liberté
Vélo de route ou VTT même combat. On sait quand on part et quand on arrive ! Nulle crainte des embouteillages, le cycliste est seul maître de son temps de trajet et de son itinéraire. Le plus : la possibilité, aux beaux jours, de s’accorder un détour green et même de s’arrêter facilement pour admirer le paysage. On aime !

Atout vélo n° 3 : le côté santé friendly
Faire les trajets du quotidien comporte une multitude d’avantages pour la santé. Pédaler active le cardio et booste l’endurance tandis que l’effort physique régulier fait sécréter des hormones du plaisir qui favorisent un moral au beau fixe. En outre, la pratique régulière du vélo aide à lutter contre les maladies grâce à un effet boost sur le système immunitaire. Meilleure forme, qualité de sommeil restaurée et préservation d’un poids stable s’ajoutent à la liste des bienfaits liés à la pratique régulière du vélo. Sans compter la baisse du risque de maladies cardio-vasculaires et l’absence d’impact liés à la pratique de ce sport doux.

Atout vélo n° 4 : écologique et économique
Non seulement le vélo limite la pollution des villes mais il contribue à aiguiser notre sens de l’observation. Plus au contact des éléments, on se prend à redécouvrir certains détails. Une statue par-ci, une porte cochère par-là. Davantage connecté et en phase avec son environnement, le cycliste possède une lecture plus attentive du monde et plus complète aussi. A deux-roues, l’odorat et l’ouïe sont plus stimulés qu’en voiture.

Du côté du porte-monnaie, une fois l’investissement vélo + casque + antivol réalisé, il ne reste pas grand-chose à fournir si ce n’est l’effort de pédalage ! Mis en parallèle avec l’acquisition d’une voiture (achat, parking, assurance, carburant…), acheter un vélo relève du détail !

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?