fr Blog Espace membres & réservation

Alimentation : pourquoi vaut-il mieux éviter la pâte à tartiner (Nutella) ?

Tartines et pot de Nutella
24 . 01 . 20

A l’approche du 5 février, Journée mondiale du Nutella, le coach Wellness fait le point sur les raisons d’éviter la pâte à tartiner industrielle et les alternatives pour ne pas se sentir frustré.

5 février 2020, Journée mondiale du Nutella : on adhère ou pas ?
Ce jour-là, les adeptes de la pâte à tartiner tant décriée font vibrer leurs papilles à l’unisson. Recettes de dessert à base de Nutella, histoires, photos… les réseaux sociaux regorgent de contenus dédiés à cette spécialité Ferrero réputée trop grasse et trop sucrée (plus de 60 % d’huile et de sucre). Les nutritionnistes, qui la considèrent comme vecteur de calories vides, la jugent d’ailleurs dépourvue de tout intérêt nutritionnel. Ces considérations sanitaires font-elles du Nutella un aliment dangereux pour notre santé ? S’il est consommé en très petites quantités et de manière exceptionnelle, aucun risque. En revanche, les professionnels mettent en garde le caractère addictif de la célèbre pâte à tartiner et les risques de débordements alimentaires qui accompagnent ce type d’aliment plaisir.

Toute la vérité sur la composition du Nutella
Prenons un pot de Nutella et observons l’étiquette. Cette dernière énumère les ingrédients qui composent la recette du produit dans leur ordre d’importance :

  • 50 % de sucre,
  • 20 % d’huile de palme,
  • 13 % de noisettes,
  • 8,7 % de lait en poudre,
  • 7,4 % de cacao,
  • 0,48 % de vanilline (composé chimique),
  • 0,02 % de lécithine (un mélange de phospholipides que l’on retrouve notamment dans les œufs, le lait).

Le sucre blanc raffiné – dont les méfaits sur la santé sont connus – constitue ainsi la moitié d’un pot de Nutella. Bémol : c’est aussi le cas dans la majorité des recettes de confiture. A cela près que la confiture ne contient pas d’huile (de palme de surcroît). Avec le Nutella, l’apport en sucre blanc est donc complété d’un apport conséquent en huile de palme à hauteur de 20 % de la recette. Cette association explosive rime avec risques d’obésité et de maladies cardio-vasculaires. Pas vraiment le genre d’aliments santé dont on a besoin dans le cadre d’un programme de remise en forme qui associerait activité physique (fitness, musculation, running) et alimentation saine.

Par quoi remplacer la pâte à tartiner industrielle ?
Généralement trop grasses et trop sucrées, les pâtes à tartiner du commerce se déclinent toutefois en versions biologiques aux noisettes ou aux amandes. Attention à vérifier la composition et à éviter autant que possible les sucres raffinés et les matières grasses ajoutées.

Le must : acheter de la purée de noisettes ou d’amandes ou encore du beurre de cacahuètes et composer soi-même une recette healthy au sein de laquelle miel ou sirop d’agave remplacent le sucre blanc.

Autre alternative : la confiture maison et, encore mieux, la compote home maid. Mangue, pomme, poire ou kumquat promettent de nous régaler tout en apportant de précieuses vitamines à l’organisme et ce, dès le petit déjeuner !

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?