fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

Diététique : les règles d’or du petit-déjeuner

Gaufres et fraises
05 . 06 . 20

Ce tout premier repas de la journée doit-il oui ou non constituer la prise alimentaire la plus importante des prochaines 24 heures ? Tout dépend de vous ! Explications.

Petit-déjeuner : incontournable ou pas ?
S’il a longtemps été considéré comme un starter indispensable au bon déroulement de nos journées, le petit-déjeuner n’est toutefois pas un passage obligatoire si la faim n’est pas au rendez-vous au saut du lit. On sait désormais que l’équilibre alimentaire s’opère sur une journée complète et pas sur un repas unique. Première règle en la matière donc, quand on n’a pas faim, on ne se force pas à manger ! L’alternative : décaler le petit-dej’ à plus tard en prévoyant simplement une collation.

La priorité au réveil : s’hydrater
Si manger n’incarne pas une condition sine qua non pour commencer sa journée, il en va autrement de l’hydratation. Après une nuit complète passée sans boire, le corps a besoin d’une boisson, chaud ou froide, pour constituer ses réserves. Au choix, on consomme donc un thé, un café, une infusion, un verre de lait ou un verre d’eau. Attention au traditionnel jus de fruit qui s’avère sucré, surtout s’il est industriel.

3 ingrédients à croquer dès le matin
Pour celles et ceux dont l’estomac crie famine à peine un œil ouvert, retenons que les 3 ingrédients phares du petit-déjeuner sont les suivants :

– un produit laitier : un yaourt, un petit-suisse, du fromage ou un fromage blanc font l’affaire,
– un produit céréalier : du pain artisanal doté d’une mie grise ou noire ou des céréales de type muesli sans sucre, céréales complètes ou flocons d’avoine natures,
– un fruit : de préférence frais et de saison, que l’on croque afin d’en consommer les fibres et les vitamines.

Les avantages liés à la prise d’un petit-déjeuner healthy
Un petit-dej’ sain permet de se sentir en forme dès le matin et d’éviter le coup de fatigue de 11 heures tout en boostant ses performances physiques et intellectuelles. Autre atout, ce premier repas constitue un rempart contre les envies de grignotage.

2 pièges gourmands à déjouer
Parmi les questions que l’on se pose figure la question du pain et de son accompagnement. S’il est possible de le beurrer légèrement (attention à éviter la margarine), on n’est pas obligé d’y ajouter de la confiture. Pour celles et ceux qui ne peuvent s’empêcher de sucrer leur yaourt, on conseille de remplacer le sucre par des morceaux de fruits, des raisins secs ou du sirop d’érable.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?