fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

Musculation : le guide des tempos

Homme faisant de la musculation
03 . 07 . 20

Quand on s’entraîne sur un plateau de musculation, on entend plus souvent parler de poids que de vitesse. Et pourtant, la rapidité à laquelle les mouvements sont réalisés influe fortement sur les effets de l’entraînement. On vous explique comment.

Le tempo en musculation : de quoi parle-t-on ?
On a tous assisté à ces entraînements menés à une vitesse folle d’exécution. Une fois la barre en mains, le pratiquant la soulève à la vitesse de l’éclair et la repose aussi sec, s’étonnant d’un manque de résultats à l’issue quelques mois. C’est toutefois logique !

Plus un muscle se trouve sous tension dans le temps, plus il subit des dommages qu’il convient de réparer en fabriquant de la fibre. C’est là que la masse musculaire augmente, gagnant en force et en volume.

En parallèle, les variations de tempos, en ciblant différemment les qualités du muscle, favorisent tour à tour l’endurance, la proprioception ou encore le caractère explosif.

Nos conseils pour en savoir le cœur net :
– soulever la même charge en ralentissant la montée,
– refaire l’enchaînement en ajoutant un ralentissement sur la descente,
– recommencer en marquant une pause en cours de montée ou de descente.
Sensations inédites garanties !

A quoi servent les tempos en musculation ?
Quand on débute, on se préoccupe rarement des tempos. Et pour cause, la courbe de progression est fulgurante durant les premiers mois, si tant est que l’on augmente progressivement la charge. Mais une fois le corps aguerri, c’est une autre affaire puisqu’on atteint un maximum coté poids et nombre de séries réalisées.

C’est là que les tempos peuvent tout changer. En variant le rythme des mouvements, on s’évite les risques de blessure liés à des charges trop importants et on booste véritablement la croissance musculaire.

Quand faut-il changer de tempo en musculation ?
Avis aux adeptes de renforcement musculaire qui se plaignent de stagner, si vous pratiquez déjà depuis quelques années, pas de doute, il est l’heure de vous intéresser de plus près à vos tempos ! Même chose pour celles et ceux qui s’ennuient dans le cadre d’une routine inchangée sur le plateau de musculation. La question des tempos peut tout changer !

A noter : pour vous aider dans la gestion de vos tempos, retenez qu’un mouvement se compose de 4 phases. Il s’agit de la montée, du point le plus haut, de la descente et du point le plus bas. Chacune de ces phases peut faire l’objet d’aménagements côté vitesse d’exécution.

Crédit photo : Burst – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?