fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

Grossesse et sport : le mix gagnant

Femme enceinte faisant du sport

A condition de miser sur des activités d’intensité modérée, faire du sport enceinte s’avère positif. Nausées, jambes lourdes, maux de dos… On fait le point sur son action anti-bobo côté future maman.

L’activité physique : un remède naturel contre les nausées
De nombreuses femmes se plaignent de nausées dès les premières semaines de la grossesse. En conservant une activité sportive, on active la circulation sanguine et on apporte de l’oxygène au corps, soulageant ainsi ce symptôme désagréable. A pratiquer : natation, marche ou encore vélo d’appartement.

Bouger aide à lutter contre le mal de dos
Les lombalgies figurent en pole position des désagréments liés à la grossesse. Grâce à l’exercice physique, on renforce les muscles du dos et de la ceinture abdominale. Résultat : la posture s’améliore lors des gestes de la vie de tous les jours, on se lève et on s’assied en respectant un placement anatomique qui soulage la colonne vertébrale.

Réveiller les jambes lourdes passe par le mouvement
Avec la grossesse, le système lymphatique est mis à rude épreuve. Résultat : les jambes lourdes font partie du cortège des bobos qui affectent le quotidien des femmes enceintes. Pour soulager cette sensation fort désagréable, on mise notamment sur les cours de fitness aquatiques qui possèdent une action drainante sur les membres inférieurs. Sensation de bien-être garantie !

La constipation : le manque d’exercice la renforce
C’est hormonal, pendant la grossesse, le transit ralentit. Pour l’aider à conserver une activité suffisante, rien de tel que l’activité sportive. Bon à savoir : le yoga agit comme un massage sur les viscères, on explore donc cette piste en signalant (comme pour les autres sports) son état au coach qui anime le cours !

Eviter la sciatique grâce à des postures ciblées
En prenant du volume, l’utérus tire les lombaires vers l’avant, pouvant ainsi occasionner des douleurs diverses. Pour contrer cet effet, on conseille la pratique de certaines postures de yoga ou des exercices issus de la méthode de Gasquet. A tester : un cours de yoga prénatal axé sur les douleurs liées à la grossesse.

Retrouver de l’énergie grâce à l’exercice
En début de grossesse, la fatigue s’exprime en raison du bouleversement hormonal et de la constitution du placenta. Il n’est pas rare d’avoir envie de dormir en continu. Pour conserver son énergie et se sentir plus en forme, rien de tel que l’activité physique. Marcher, nager, danser ou faire du vélo… tout est possible à condition d’adopter un rythme de croisière en phase avec les consignes de sécurité de son médecin.

Faire du sport enceinte : un bon moyen de retrouver la ligne plus vite
Pratiquer un sport pendant la grossesse préserve la masse musculaire qui contribue à l’équilibre du métabolisme de base. Résultat : on limite la prise de poids pendant les 9 mois de la grossesse et on retrouve son poids d’origine plus rapidement après l’accouchement. En outre, l’absence de fonte musculaire préserve la tonicité qui s’avère utile le jour J. Si l’on considère que l’accouchement s’apparente à une véritable épreuve sportive, autant l’aborder en ayant mis toutes les chances de son côté !

Bon à savoir : si le sport est bon pour la future maman, il contribue aussi au bon développement du bébé. A faire : pendant et juste après la grossesse, demander l’avis de son médecin pour pratiquer une activité physique est indispensable.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?