fr Espace membres & réservation Espace vidéos Blog

Training sportif et fortes chaleurs : soyez vigilant !

Femme faisant du jogging
16 . 05 . 20

Déconfinement oblige, l’envie de faire du sport nous rattrape. Avis aux amateurs d’activités physiques de plein air, l’été approche et avec lui, l’augmentation des températures. Nos conseils pour éviter le coup de chaleur.

Au-delà de 30 degrés, la pratique d’un sport de plein air comporte un risque. Celui du coup de chaleur qui survient lorsque la température de l’organisme grimpe trop intensément. Le corps, qui régule habituellement sa température automatiquement, se retrouve en difficulté lorsque plusieurs facteurs son réunis. Port de vêtements inadaptés, hydratation insuffisante, effort très intense en plein soleil peuvent entraîner la surchauffe. Pour y échapper, 4 réflexes à adopter.

1/On choisit soigneusement le moment de son entraînement
Qu’il s’agisse d’un cross training outdoor, de vélo, d’une session running ou d’un trail, le bon moment est celui qui garantit une température extérieure moins élevée qu’en pleine journée. Tôt le matin ou en fin de journée constituent des créneaux adaptés si tant est que l’on ne se trouve pas en période de canicule.

2/On sélectionne une tenue de sport adaptée
Légère
et respirante. Telle doit être la tenue de fitness adaptée à la pratique du sport en plein été. On choisit donc des tissus qui favorisent l’évacuation de la sueur afin de faciliter le rafraîchissement du corps et on évite les couleurs sombres qui absorbent la chaleur. A faire : mouiller sa casquette, se munir de lunettes de soleil et s’enduire de crème solaire.

3/On prévient la déshydratation
Entre la contraction musculaire, la perte d’eau et l’air chaud couplé au soleil qui darde ses rayons sur la peau des sportifs, la déshydratation guette ! Seul mot d’ordre pour l’éviter : boire. Et pas seulement quand la soif s’exprime mais de manière régulière et par petites gorgées, idéalement de l’eau à température ambiante afin d’éviter les désagréments digestifs potentiels liés à l’ingestion d’eau glacée.

4/On adapte ses efforts sportifs
En matière de santé, le principe de précaution prévaut. On réduit donc l’intensité de son entraînement en cas de forte chaleur et surtout, on stoppe tout effort dès l’apparition de symptômes. Vertige ou mal de tête doivent alerter et faire cesser immédiatement tout sport pour se réfugier à l’ombre et s’asperger d’eau.

A quoi reconnaître un coup de chaleur ?
Retenez que des maux de tête violents, des nausées, des vomissements et, pire, une perte de connaissance et des convulsions caractérisent le coup de chaleur. Il s’agit alors d’une urgence médicale qui nécessite une prise en charge sans délai.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?