fr en Blog Espace membres & réservation

Sport en salle : quel déodorant utiliser ?

Séance de gym déodorant

Ce n’est pas parce qu’il est normal de transpirer pendant un cours de Zumba®, de RPM™ ou de Bodyattack™ qu’il faut se passer de déodorant. Mais attention à ne pas choisir n’importe lequel. Décryptage avec le coach Wellness (Lausanne et Genève).

Le déodorant en spray : oui au format mini pour le sac de sport
Premier conseil si vous adoptez la formule spray la plus répandue dans les salles de gym : choisissez un déodorant sans alcool afin d’éviter l’irritation. Le moins : on se vaporise les aisselles avant ou après sa séance de fitness et les voisins(es) de vestiaires en profitent… Autre inconvénient : ce format manque de précision. Résultat : la jolie brassière noire choisie pour la pole dance ou le yoga se retrouve parsemée de traînées blanches juste avant le cours. Pas terrible. Le plus : le vapo reste ce qu’il y a de plus simple à appliquer sur les poils. Idéal pour celles ou ceux qui ne s’épilent pas.

Le roll-on ou déodorant bille : pour les sports intenses (Bodypump™, Grit™, boxing…)
Le principe de ce déodorant repose sur le dépôt d’une émulsion humide sur la peau. La formule, non-collante, sèche rapidement et assure un effet fraîcheur instantané. Idéal après une session de type biking particulièrement intense ! L’inconvénient : des traces peuvent apparaître sur les vêtements de sport. Le coach conseille donc de tester différents déodorants pour faire le bon choix.

Le déodorant en stick : un must pour les activités de cardio-training
Plutôt elliptique, vélo, tapis de course, rameur ou cours de fitness ultra-cardio ? Optez pour la formule stick. Facile à appliquer, le stick déodorant n’a pas besoin de sécher et offre un format XS qui le rend facile à transporter dans un sac de sport ou une ceinture fitness. Et, avantage non négligeable, il ne tâche pas la tenue de sport ! Le moins : il colle.

Transpiration et fitness : 3 conseils à retenir
On n’apprécie jamais de transpirer et pourtant… ce phénomène naturel nous sauve de l’hyperthermie. Dès que l’organisme dépasse une certaine température, la sueur joue le rôle du régulateur qui rafraîchit la peau pour maintenir le corps à 37° C. Pour respecter ce processus sans pour autant l’accentuer, le coach conseil de porter des vêtements de sport en fibres naturelles et de choisir des coupes techniques qui évacuent la transpiration. Attention au repas qui précède une séance de gym. Ail, oignon, protéines animales et alcool parfument particulièrement les sécrétions. Dernier tip : boire beaucoup et utiliser une pincée de bicarbonate de soude sur la peau permettent d’éviter les odeurs fortes.

Pour bénéficier d’autres conseils beauté, santé, fitness, hygiène… Rendez-vous dans votre salle de gympremium Wellness Sport Club à Genève ou à Lausanne !

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

 

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?