fr Blog Espace membres & réservation

Trail : le running passe au vert

28 . 09 . 19

Courir en pleine nature, rien de tel pour prendre un bon bol d’air et s’aérer l’esprit. Attention toutefois, on ne se met pas à la course à pied en milieu sauvage sans un minimum de préparation. Les tips trail du coach sportif pour réussir son premier jogging en mode wild.

Trail(s) : de quoi s’agit-il ?
Ce running nouvelle génération émerge depuis plusieurs années. Son credo : nous faire courir en pleine nature, sur des sols et des chemins différents et sur des distances variées. Au total, 4 types de trails existent. De la course de nature à l’ultra en passant par le trail court ou le classique, les circuits peuvent dépasser les 80 km.

Comment se préparer à une course outdoor ?
Pour faire des étincelles lors d’un trail, rien de tel qu’un entraînement basé sur la variété. Bien entendu, on pratique la course à pied selon des allures variées pour affûter l’endurance. Toutefois, le coach conseille vivement d’adopter d’autres types de sport pour booster les résultats en se renforçant par exemple grâce à une séance de musculation en salle ou un cours de Bodypump™. Autre piste à explorer : le travail sur le bas du corps grâce à la pratique de l’aquabike ou le gainage ultime avec un cours de pole dance !

Quel équipement pour courir dans les bois ?
Premier accessoire vital pour le coureur de trail, la paire de chaussures ne doit rien laisser au  hasard. Légère, confortable, protectrice, elle doit être conçue pour préserver le traileur des irritations dues aux frottements, des entorses et autres bobos qui le guettent. Autre objet à prévoir dans le cadre d’une course, un dispositif d’hydratation portable pour boire le plus souvent possible. Ce dernier ne doit pas constituer une gêne lors de l’épreuve. La bonne idée : prévoir un petit sac de sport contenant une couverture de survie, un sifflet, un smartphone, des vêtements chauds et isolants ainsi qu’une collation. On ne sait jamais !

En quoi le trail est-il spécifique ?
La discipline peut nous faire sillonner des forêts pour enchaîner sur des sentiers sableux avant de nous faire gravir des cols. Ultra-technique, le terrain peut vite devenir un casse-tête côté pose du pied tandis que des profils escarpés mettent nos muscles à rude épreuve. A cela s’ajoute le fait que l’on est seul la plupart du temps et que le balisage incarne notre unique guide. Whaou, ça en fait des difficultés ! Pour faire face, pas de mystère, on s’entraîne en milieu urbain (escaliers, bancs, berges…) et on se concocte des séances de fitness sur bosu, tapis de course, en piscine ou sur un step !

Crédit photo : Alain Rico – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?