fr Blog Espace membres & réservation

Foodtech : Yuka, l’appli qui scanne nos assiettes

Savons-nous vraiment ce que nous mangeons ? Yuka parie que non et décrypte les étiquettes des aliments industriels. Additifs, colorants, graisses… tremblez, vous êtes scannés !

Yuka : pour consommer en pleine conscience
Ce serait dommage de réduire à néant les effets de nos cours d’aquabiking, de pole dance ou de Bodypump™ à cause d’une alimentation inadaptée. Initialement lancée en France pour traquer les rayons des supermarchés, Yuka scrute les étals helvétiques depuis le début de l’année 2019. Sa promesse ? Référencer pas moins de 75 % des produits à la vente en Suisse. Et pour aller plus loin, l’appli propose aux consommateurs de contribuer à l’enrichissement de sa base de données en ajoutant les produits manquants accompagnés de photos. Redoutable !

Comment se servir de l’appli food Yuka ?
Pour se servir de Yuka, rien de plus élémentaire. C’est muni d’un smartphone que l’on déambule dans les allées des magasins ou les placards de sa cuisine, à la recherche des codes-barres des céréales, pâtes et autres yaourts que l’on s’apprête à consommer. Dommage pour les denrées achetées en vrac ! Il fallait bien que l’appli présente un inconvénient… Une fois le code barre scanné par l’appareil photo du smartphone, le couperet tombe via l’écran de Yuka qui décortique littéralement le produit.

Algorithme Yuka : la moulinette qui passe au crible la composition des aliments
Qualités nutritionnelles
, (sucres, graisses, sel…), présence d’additifs (conservateurs, colorants, exhausteurs de goût et j’en passe…), teneur en calories (à quoi bon tout donner sur le plateau de musculation si on se jette sur la malbouffe dans la foulée ?)… Tout y passe, les résultats s’appuyant sur des données scientifiques éprouvées pour aboutir à une note globale. Les aliments ainsi évalués varient du vert au rouge selon leur potentiel healthy/not healthy. Mention spéciale d’ailleurs pour les labels bio qui font grimper la note.

Utiliser Yuka au quotidien : bonne ou mauvaise idée ?
Autant l’admettre, Yuka fait figure d’appli référente en matière de nutrition. C’est donc les yeux fermés ou presque que l’on peut s’en remettre à son analyse. Attention toutefois à ne pas virer control freak. Tout tester tout le temps pourrait vite devenir anxiogène et donc nocif pour notre santé. Sans parler de la disparition du plaisir de manger !

Bon à savoir : Yuka est une application gratuite téléchargeable sur iOS et Android. Pour chaque produit jugé mauvais, Yuka nous propose une alternative plus saine.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?