fr Blog Espace membres & réservation

La callisthénie en 5 bienfaits

04 . 10 . 19

Avis aux aficionados de la salle de musculation, le coach Wellness nous dévoile les bienfaits de la callisthénie, cet entraînement atypique au poids du corps. A tester sans tarder !

Training callisthénique : l’entraînement mi-gym, mi-musculation
Issu du grec, le terme callisthénie associe la beauté (kallos) à la force (sthenos). Autrement dit, cette discipline singulière vise le développement de la puissance musculaire et l’harmonie esthétique côté musculature. Contrairement à un concept fitness tel que le Bodypump™, la callisthénie se passe de poids. Ni kettlebells, ni haltères donc mais l’exploitation tenez-vous bien, du poids du corps pour seule charge. A nous pompes, tractions et autres squats !

Bienfait n° 1 : on se sent vite mieux dans son corps
Facile à pratiquer partout et dès qu’on a un moment, la callisthénie réveille véritablement tout l’organisme en stimulant à la fois le bloc cardio-vasculaire et les muscles de tout le corps. Au moins aussi gainante qu’un cours de pole dance, la discipline permet d’enchaîner les exercices plus ou moins rapidement en fonction de son profil. Autre atout : le niveau de difficulté des postures peut évoluer à l’infini grâce à de nombreuses variantes qui nous enlèvent toute chance de nous ennuyer. Ainsi, on n’hésitera pas à se lancer dans une série de squats sautés bras en l’air ou dans une quinzaine de pompes Spiderman.

Bienfait n° 2 : la silhouette s’affine et se redessine
Dotée d’un volet cardio, la callisthénie déclenche une fonte des graisses précieuse quand on cherche à perdre du poids. A l’instar d’un cours d’aquabiking, cette pratique sportive sculpte sans pour autant développer la masse musculaire de manière remarquable. Résultat : on se galbe sans prendre de volume.

Bienfait n° 3 : la posture s’améliore
Entre les relevés de bassin et les pompes, la callisthénie gaine et renforce le tronc, le dos, la ceinture abdominale. Des points-clés pour une posture solide et bien équilibrée ! La bonne idée : compléter cette pratique par du Pilates et/ou de la danse.

Bienfait n° 4 : la callisthénie améliore la densité osseuse et lubrifie les articulations
Essayez donc d’enchaîner jumping jacks, burpees et autres sauts ou pas chassés dans le cadre d’une séance unique. Les impacts subis par le corps stimulent la production de matière osseuse et favorisent la souplesse articulaire. Bon à savoir : la callisthénie peut être pratiquée à tout âge quand on ne souffre pas de surpoids ni de problèmes de santé particuliers.

Bienfait n° 5 : les exercices callisthéniques visent aussi la souplesse
Contrairement à la musculation, la callisthénie ne joue pas l’isolation. Elle stimule au contraire tout un groupe musculaire dans un seul mouvement, activant également les muscles posturaux. A la clé, on gagne en agilité, en puissance et aussi en souplesse. Des qualités qui permettent aussi de nous faire progresser dans d’autres disciplines (Bodypump™, running, cross training…).

 

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?